Vérification générale périodique - VGP

Les vérifications générales périodiques sont imposées par l’article R 4323-23 du code de travail :  tous les 12 mois pour les ponts élévateurs.
Ces opérations de vérification constituent une obligation légale et restent à l’initiative du chef d’établissement ou son représentant (articles R4323-22 R4323-23 et R4323-28 du code du travail).

Vérification des ponts élévateurs de véhicules : le point sur les exigences réglementaires

Pour prévenir les risques d’accident liés à l’utilisation des appareils de levage, la réglementation (arrêté du 1er mars 2004) impose aux exploitants de ces équipements (garagistes, concessionnaires…) de mettre en œuvre des vérifications.

En tant qu’appareil de levage, les ponts-élévateurs de véhicules sont soumis à :

  • une vérification de mise ou remise en service(avant la première utilisation, après accident ou réparation, après modification ou transformation, à la suite de tout remontage et de tout changement de site…)
  • des vérifications périodiques annuelles,
    Au cours de ces vérifications, des essais en charge de l’appareil doivent obligatoirement être réalisés :
    – à 100 % de la CMU* pour les vérifications périodiques
    – jusqu’à 150 % de la CMU* pour les vérifications de mise ou remise en service
    *CMU : Charge maximale d’utilisation

Documents à fournir

  • Manuel utilisation de l’appareil de levage,
  • Certificat de conformité,
  • Carnet d’entretien,
  • Rapports des précédentes visites,

Organismes certifiés (liste non exhaustive)

  • Cabinet Kupiec et Debergh groupe Cadet
  • Bureau veritas
  • Dekra

En savoir plus sur Contrôles et vérifications périodiques obligatoires :
L’INRS met à disposition en téléchargement gratuit une brochure de 144 pages très complète et bien faite : le document ED 828
https://controlepont.fr/storage/2019/05/Controles-et-verifications-periodiques-obligatoires-de-pont-elevateur.pdf

Épreuves de charge

Réglementation du pont élévateur

Visite initiale du matériel-mise en service

Essais dynamique CMU + 10% sur la plage d’utilisation du matériel

Essais statique CMU + 25% Pendant 1 heure.

Visite générale pour un contrôle périodique du pont élévateur

Essais dynamique CMU

Masse maximale établie par le fabricant d’appareils de levage pour une utilisation dans des conditions normales.

Ces essais permettent de valider la conformité du matériel (état de conservation) dans le temps au-dessus des limites d’utilisation et de valider toute défaillance du système non décelable visuellement.

Le non-respect de ces règles peut entraîner

  • Une déchéance de garantie à la suite d’un sinistre matériel
  • La recherche de responsabilité lors de dommage corporel
  • Intervention des inspecteurs du travail (amende)

Nous conseillons à nos clients de se rapprocher de leur assureur afin de s’assurer des niveaux de responsabilité en cas de sinistre des équipements de levage – pont élévateur.

Notre proposition

  • VGP avec organisme certifié
  • Epreuves nominales réalisées par nos soins
  • Réparations nécessaires réalisées en temps réelles pour avoir un rapport vierge